Crèche attitude

Crèche attitude

Cette fois-ci, La Maison du Coworking  part à la rencontre d’un coworker de l’espace de coworking de Marcq-en-Baroeul : Aymeric Segard est le directeur régional de Crèche Attitude pour la région Nord-Est. Il travaille en collaboration avec Astrid Herisson, responsable développement.

La Maison du Coworking : bonjour Aymeric, pouvez-vous nous dire en quoi consiste votre métier ?

Aymeric Segard : nous proposons des places en crèches à des entreprises et à des municipalités qui peuvent nous déléguer toute la partie gestion des réservations. Nous aidons également les entreprises à implanter une crèche privée au sein ou à côté de leurs bureaux. Et pour les plus petites entreprises, il y a aussi la possibilité de mettre en place des crèches interentreprises !

LMDC : En quoi Crèche Attitude est différente des autres crèches ?

Astrid Herisson : nos crèches ont une organisation et une décoration à mi-chemin entre la maison et l’école. Nous allons à l’opposé de la crèche “ambiance hospitalière”. Certaines de nos crèches ont même obtenu le label “Ecolo Crèche” de la fondation Nicolas Hulot, car l’écologie est un des piliers de notre concept : potager, jouets recyclables, limitation des déchets, participation des parents, formation des intervenants, etc. Le label est exigeant : il faut parfois plus de 18 mois pour l’obtenir !

LMDC : pourquoi les entreprises ont tout intérêt à opter pour la crèche privée ?

AS : Tous les parents d’enfants en bas âge vous le diront : c’est un vrai casse-tête de trouver une place en crèche aujourd’hui car il y a plus de demandes que d’offres. Une entreprise qui dispose de sa propre crèche offre un avantage non négligeable à ses salariés : elle garantie une place en crèche au prix d’une place municipale. C’est prouvé : le turn over et les congés parentaux subis (faute de trouver une place) sont limités ! Un atout pour le recrutement de nouveaux collaborateurs !

LMDC : y a-t-il des entreprises pour qui une crèche privée est particulièrement avantageuse ?

AH : Oui ! Toutes les entreprises assujetties à l’Impôt sur les Sociétés ! La déduction d’impôt peut aller jusqu’à 80% de l’IS et à cela il faut encore ajouter un crédit d’impôt de 50%. Dans les faits, l’employeur participe à 50% du financement de la place en crèche. Le reste est pris en charge par la CAF et le parent. En moyenne, l’entreprise paye de sa poche de 155 à 250€ nets de charges (salariales et patronales), par mois et par salarié. Plus fort qu’un 13ème mois en somme : l’employeur fait généralement gagner de 3000 à 4000€ de pouvoir d’achat annuel à son collaborateur !

LMDC : ce principe peut-t-il s’appliquer aux coworkers qui sont souvent des indépendants ou des petites entreprises ?

AS : Oui et c’est la bonne nouvelle ! On pense souvent que seule les grandes entreprises ont droit à leurs propres crèches. Or, les professions libérales et les EURL le peuvent aussi : nous leur trouvons et leur réservons une place dans notre réseau de 850 crèches interentreprises. La condition ? Avoir une fiche de paye et que l’entreprise soit assujettie à l’IS pour bénéficier de la double déduction fiscale. Et c’est tout ! Il suffit de nous contacter et nous nous chargeons du reste !

Justement, voici les coordonnées d’Aymeric si vous souhaitez bénéficier ou faire bénéficier du dispositif à vos salariés : asegard@creche-attitude.fr ou au 06 70 20 09 44.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.