Les espaces de coworking : quels avantages pour les villes ?

Les espaces de coworking : quels avantages pour les villes ?

Depuis des années, la flexibilité et le nomadisme se développent dans le monde de l’entreprise. Le travail à distance, tient une place de plus en plus importante dans le quotidien des travailleurs, qu’ils soient en télétravail, dans des espaces de coworking ou d’autres tiers lieux. La crise sanitaire récente a d’ailleurs démontré à bon nombre de dirigeants et à leurs collaborateurs, encore timides sur le sujet, que le travail en dehors de l’entreprise est finalement tout à fait possible, avec certes quelques adaptations, pour, au final, un meilleur équilibre de vie et une productivité décuplée !

 

Les espaces coworking, une explosion de la demande 

En 2019, on dénombrait entre 700 et 1 000 espaces de coworking en France. Si leur émergence, il y a une dizaine d’années, a été impulsée par des initiatives privées ou associatives, les espaces de coworking sont aujourd’hui de plus en plus largement soutenus par les collectivités territoriales, conscientes des avantages qu’accueillir de tels lieux représentent pour elles.

Les motivations des collectivités sont diverses

  • soutien à l’économie numérique dans les cœurs de métropole, 
  • développement de l’innovation, 
  • redynamisation des espaces ruraux, 
  • volonté de proposer des lieux de travail alternatifs aux salariés qui effectuent d’importantes navettes quotidiennes, etc. 

L’image moderne et valorisante du coworking est aussi un argument de poids pour apporter une touche innovante à une économie soucieuse de renouveler son image.

 

Les espaces coworking : 5 avantages 

De manière globale, les politiques actuelles de développement des tiers-lieux et des espaces de coworking visent à renforcer l’attractivité des territoires, urbains, périurbains voire ruraux. Elles associent ainsi des enjeux économiques, d’aménagement du territoire, de dynamique territoriale mais également des enjeux de patrimoine et de valorisation immobiliers, de qualité de vie, de mobilité et plus largement de développement durable.

 

Moins de déplacements, moins de pollution

En offrant des solutions d’hébergement aux entreprises, la circulation sur le territoire diminue fortement : la majorité des coworkers vivent dans un rayon de 5 à 10 kms de leur espace coworking et s’y rendent en modes de transports doux !

 

Une meilleure qualité de vie pour les habitants

D’une part, de plus en plus de travailleurs souhaitent réduire le temps passé dans les transports et d’autre part, les entreprises offrent de plus en plus de flexibilité à leurs collaborateurs. Les travailleurs qui ont désormais le choix, tendent ainsi à choisi un lieu de travail proche de leur lieu d’habitation pour améliorer leur qualité de vie, qu’ils vivent en zone rurale, urbaine, ou encore périurbaine.

 

La région Nouvelle-Aquitaine : un exemple à suivre 

Ce territoire se fixe l’objectif de 300 tiers-lieux (autant qu’en Île-de-France en 2019) et met en place une politique forte de soutien aux projets (bilan de l’AMI pilote 2016 = 788 000 € d’aides régionales). Selon la coopérative tiers-lieux de la région Nouvelle-Aquitaine, animatrice de la démarche, l’implantation de ces espaces est plus importante en milieu rural : “ À l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine, 39 % des initiatives s’établissent en milieu rural, contre 36 % en agglomérations et 25 % sur la métropole bordelaise ‘. 

 

La revalorisation immobilière d’anciens bâtiments

De nombreux espaces coworking voient le jour dans des lieux réhabilités. Ces projets permettent donc de revaloriser le patrimoine immobilier d’un territoire et d’en faire un véritable atout. C’est le cas par exemple les espaces dédiés à La Plaine Images à Tourcoing, la Gare Saint Sauveur à Lille, La Maison du Coworking à Bois-Grenier, un ancien immeuble de bureaux inoccupé pendant 4 ans et La Maison du Coworking de Rennes Centre, un ancien hôtel particulier classé bâtiment de France, tous deux transformés en coworking.

 

De nombreux emplois créés

De jeunes entrepreneurs et entreprises plébiscitent les espaces de coworking pour démarrer leur activité dans un cadre propice et avantageux. Nombre d’entre elles se développent et créent donc des emplois sur le territoire. En 2030, 8 à 13% des emplois français seront associés à des espaces de travail flexibles.

 

Des revenus croissants pour développer les territoires

Une enquête réalisée en 2014 par l’Agence de Développement de Territoires d’Auvergne et des communauté de communes du Pays de Murat révélait que l’arrivée de 25 entrepreneurs (dont 20 indépendants), soit 52 nouveaux arrivants, a permis de créer 61 emplois directs ou indirects, 660 000€ investis dans l’immobilier, 1,9M€ de revenus générés par ces nouveaux arrivants et 1,2M€ injectés dans l’économie locale. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires.